logo GFC

Carburants, Lubrifiants & Fluides pour le Transport

Activités

Présentation

Le GFC est constitué de quatre comités techniques :

Comité Technique des Lubrifiants de Transmission (CTLT)

Le CTLT, Comité Technique des Lubrifiants de Transmissions est l’équivalent français de l’ancien TLTC (Transmission Lubricants Technical Committee) du CEC. Il a été créé dès 1967 et s’intéresse aux lubrifiants nécessaires aux transmissions des véhicules terrestres (automobiles, poids lourds, tracteurs, engins de chantier, …) et notamment des graisses.

Comité Technique des Lubrifiants Moteurs (CTLM)

Les objectifs du CTLM sont d'identifier les besoins, au niveau français, en procédures d'essai pour l'évaluation des performances des lubrifiants moteur, de développer, publier, diffuser ces procédures et en assurer le suivi. Le CTLM est l'équivalent français de l'ancien ELTC (Engine Lubricants Technical Committee) du CEC et il assure la liaison avec les travaux réalisés par les autres groupes de normalisation (CEC, BNPé).

Comité Technique des Carburants Moteurs (CTCM)

Le CTCM, Comité Technique des Carburants Moteurs constitue, au sein du GFC, le forum de discussions et d'étude des questions relatives aux carburants et aux moteurs de tous types. Constitué d'experts français dans ces domaines techniques, le CTCM a pour missions essentielles le partage des expériences nationales et européen ainsi que le pilotage des sous-groupes de travail qui y étant rattachés.

Comité Technique des Autres Fluides (CTAF)

Le Comité Technique des Autres Fluides (CTAF) a été créé en 1991 pour être intégré au CEC d'abord en tant que FSG (Fluids Special Group) en 1996 dans le cadre des comités de CEC (ECTC Engine Coolants Technical Committee). Suite à la réunion du 20 avril 2001 à Paris, il redevient un comité technique du GFC (CTFA : Comité Technique des Fluides Automobiles) avec les mêmes membres actifs : français, italiens, espagnols, anglais et allemands.

Autre activité : Formation en statistiques :

Documents à télécharger pour les adhérents dans mon espace/mes fichiers (à la fin)

Comité Technique Lubrifiants Transmission

Présentation

Le CTLT, Comité Technique des Lubrifiants de Transmissions est l’équivalent français de l’ancien TLTC (Transmission Lubricants Technical Committee) du CEC. Il a été créé dès 1967 et s’intéresse aux lubrifiants nécessaires aux transmissions des véhicules terrestres (automobiles, poids lourds, tracteurs, engins de chantier, …).

La mission du CTLT est de :

  • Permettre des échanges entre les constructeurs, l’industrie pétrolière ou des additifs, ainsi que les utilisateurs
  • Développer sur certains thèmes des travaux pouvant le cas échéant, conduire à la création de nouvelles méthodes d’essai GFC
  • Assurer la liaison avec les autres comités techniques du même type fonctionnant en Europe
  • Coordonner la participation des sociétés françaises aux groupes de travaux européens et diffuser l’information sur les activités de ces groupes

Organisation

Président du CTLT : Laurent TIQUET (IESPM)

Le CTLT se réunit deux fois par an, et rassemble de dix à quinze participants

Les travaux portent sur les méthodes d’évaluation des lubrifiants pour :

  • Boîtes de vitesses manuelles
  • Boîtes de vitesses automatiques
  • Ponts hypoïdes et différentiels à glissement limité
  • Transmissions hydrauliques
  • Roulements et joints homocinétiques lubrifiés à la graisse, ainsi que les méthodes générales d’évaluation des graisses

Activités

Études en cours

Il existe actuellement  cinq groupes de travail spécifiques en activité

  • GT1     Graisses       Actif 

  • GT4       Filtrabilité des huiles fortement additivées (moteurs et transmissions)     Actif

  • GT5       Teneur en eau des huiles additivées (moteurs et transmissions)       Actif

  • GT6        Vieillissement des huiles de transmission       surveillance de la méthode

Travail réalisé

  • Rendement des engrenages
  • Moussage et aération des fluides de transmission
  • Bruit des boîtes de vitesses
  • Bruit des différentiels à glissement limité
  • Synchronisation – usure des bagues
  • Pitting – fatigue de contact des engrenages
  • Graissage centralisé des poids lourds
  • fluides biodégradables
  • Stabilité à l’oxydation des lubrifiants de transmission – développement de deux méthodes d’essai qui ont ensuite servi de base au développement de la méthode CEC L48A00
  • Compatibilité avec les élastomères

8 méthodes ou standards développés au sein du GFC ont fait l’objet d’une normalisation dans le cadre du BNPé, de l’AFNOR ou du CEC :

  • Oxydation
    • Stabilité à l’oxydation par vieillissement artificiel des lubrifiants
    • Détermination de la teneur en insoluble des lubrifiants
  • Graisses
    • Pénétrabilité au cône et résistance à l’eau
    • Aptitude à résister au faux effet Brinell
    • Compatibilité des graisses entre elles
  • Biodégradabilité – groupe de travail mixte GFC/BNPé
  • Machine 4 billes
  • Billes d’essai pour machine 4 Billes

Pour info, groupes de travail en activité au sein du CEC (Transmissions):

L’activité Transmissions est essentiellement rassemblée au sein d’un groupe (Bundle) regroupant les activités suivantes :

  • SG-007Grippage sur machine FZG
  • SG-066Endurance Synchro sur machine SSP 180
  • SG-084Évaluation des huiles fortement EP sur machine FZG
  • SG-045Cisaillement des huiles avec roulement à rouleaux conique (KRL)
  • Un groupe de travail sur une méthode d'évaluation de la résistance' à l'écaillage est en cours de lancemement

Les essais de laboratoire (oxydation, compatibilité élastomères, …) font partie d’un autre groupe commun aux huiles moteur et transmissions.

Méthodes

Méthodes d’essais pour Lubrifiants Transmissions (CEC)

  • CEC L-18-A-80 Mesure de la viscosité apparente à basse température sur viscosimètre Brookfield (méthode utilisant le bain liquide) – méthode obsolète
  • CEC L-37-T-85 Stabilité au cisaillement des huiles de Transmission (roulement à rouleaux conique - KRL) – méthode obsolète
  • CEC L-07-A-95 Essai de capacité de charge des huiles de transmission (machine FZG)
  • CEC L-11-A-98 Coefficient de Frottement des Huiles pour Boîtes de Vitesses Automatiques (machine de frottement DKA)
  • CEC L-45-A-99 Stabilité au cisaillement des huiles de Transmission (roulement à rouleaux conique - KRL)
  • CEC L-48-A-00 Stabilité à l’oxydation des huiles de transmission par vieillissement artificiel (méthode de laboratoire)
  • CEC L-66-T-99 Évaluation de l’endurance des synchroniseurs à l’aide de la machine d’essai FZG SSP 180
  • CEC L-84-02 Résistance au grippage des huiles fortement EP à l’aide de la machine FZG

Guides d’utilisation (Codes of practice)

  • M 03 T 74 Endurance à grande vitesse d’huiles pour pont hypoïdes de véhicules légers.
  • M 04 T 74 Essais à grande vitesse et avec chocs d’huiles pour ponts hypoïdes de véhicules légers.
  • M 06 T 79 Performance des lubrifiants sur les organes de synchronisation de boites de vitesses manuelles.

Méthodes moteurs appliqués aux transmissions

  • L 33 T 82 Evaluation de la biodégradabilité de lubrifiants pour moteurs hors bord deux temps.

Méthodes GFC Transmission

  • GFC T001 79 Billes spéciales pour machines 4 billes.
  • GFC T002 79 Comportement des graisses sur roulement
  • GFC T010 A84 Pénétrabilité au cône des graisses à basse température
  • GFC T014 T85 Méthode ECOTRANS = évaluation de l’aptitude des lubrifiants à réduire les pertes par frottement dans les transmissions (essais sur machine à engrenages FZG).
  • GFC T021 A90 Stabilité à l’oxydation par vieillissement artificiel des lubrifiants liquides .
  • GFC T022 A90 Détermination de la teneur en insolubles des lubrifiants liquides, après oxydation par vieillissement artificiel.
  • GFC T023 A91 Graisses : résistances aux témpératures élévées.
  • GFC T024 T92 Méthode d'évaluation de l'aptitude d'une graisse lubrifiante à résister au effet Brinell.
  • GFC T032 T98 Mesure de Température déquilibre d'huile pour transmission manuelles sur banc FZG.
  • GFC T034 T 02 Transmission automatiques : caractérisation du frottement humide
  • GFC  TR-41-A-12 Vieillissement Thermique sous Azote des Huiles de Transmission

Comité Technique Lubrifiants Moteurs

Présentation

Le CTLM

Le CTLM, Comité Technique Lubrifiants Moteurs, est un des quatre Comités Techniques du GFC dont l’activité porte sur l’évaluation des performances des lubrifiants pour les moteurs thermiques.

L’histoire du CTLM remonte aux origines du GFC en 1963.

Le GFC a été l’équivalent français de l’ELTC (Engine Lubricant Technical Committee) du CEC jusqu’à la réorganisation profonde du CEC en 2001.

Les MEMBRES du CTLM

Le CTLM rassemble des sociétés membres du GFC et compte 18 membres en 2018.

  • Constructeurs d’automobiles
  • Compagnies pétrolières, industriels du graissage et fabricants d’additifs
  • Laboratoires d’essais, utilisateurs de moteurs ou de produits pétroliers

Les principales missions du CTLM

  • Permettre des échanges techniques entre les constructeurs, l’industrie pétrolière, les fabricants d’additifs et les utilisateurs
  • Identifier les besoins en procédures d’essai pour l’évaluation des performances des lubrifiants moteurs et pour la caractérisation des lubrifiants moteurs
  • Permettre des échanges techniques entre les constructeurs, l’industrie pétrolière, les fabricants d’additifs et les utilisateurs
  • Développer, publier, diffuser ces procédures et en assurer le suivi
  • Promouvoir les méthodes d’essai validées auprès des organismes de normalisation (AFNOR, BNA, …)
  • Apporter un support technique à la cotation des moteurs
  • Constructeurs d’automobiles
  • Compagnies pétrolières, industriels du graissage et fabricants d’additifs
  • Laboratoires d’essais, utilisateurs de moteurs ou de produits pétroliers

L’organisation du CTLM

Président du CTLM : Jean-Claude FORT (FEV)

Vice-président du CTLM : Laurent TIQUET (IESPM)

Activités

EVALUATION DES PERFORMANCES DES LUBRIFIANTS

Les activités du CTLM - Les principaux groupes de travail et les méthodes d’essai

Evaluation des performances des lubrifiants
  • SG2-95 Détergence au Micro Coking Test

    Pilote Perle BOYEKA / GROUPE RENAULT

    Référence : GFC-LU-27-A-13 version3

    Description : ESSAI DE MICROCOKAGE SUR AUGET DE LUBRIFIANTS AUTOMOBILES

  • SG3-10 Panel Coker Test (dispersivité et cokéfaction)

    Pilote Laurent DALIX / TOTAL

    Référence : GFC-LU-29-A-15

    Description : PANEL COKER TEST - Essai de cokéfaction sur plaque inclinée

  • SG5-13 Dispersivité des huiles à l’aide de l’essai à la tache

    Pilote Christophe LODE / GROUPE PSA

  • SG9-15 Vieillissement en laboratoire des huiles moteur

    Pilote Arnaud LANGLAIS / GROUPE PSA

    Référence : GFC-LU-43-A-11-ind3

    Description : Diesel motor oils ageing by oxidation in the presence of bio-fuel

Caractérisation des lubrifiants
  • SG7-10 Impact des biodiesel sur le PAI (par FTIR)

    Pilote Laurent TIQUET / IESPM

    Référence : GFC-LU-44-T-15

    Description : Determination of the Oxidation of Used Lubricants by FTIR using Peak Area Increase Calculation

Activité de support technique
  • Cotation des moteurs

    Pilote Jean-Claude FORT / FEV

MÉTHODES

Voir les méthodes

Comité Technique Carburants Moteurs

Présentation

Composition du CTCM

Le Comité Technique Carburants Moteurs rassemble des sociétés membres du GFC :

  • Constructeurs automobiles et équipementiers,
  • Compagnies pétrolières,
  • Fournisseurs d’additifs
  • Laboratoires d’essais
  • Utilisateurs

Les objectifs du CTCM

Le CTCM - Comité Technique des Carburants Moteurs - constitue, au sein du GFC, le forum de discussions et d'étude des questions relatives aux propriétés et à la caractérisation des carburants pour moteurs à combustion interne.

Constitué d'experts dans les domaines techniques concernés (analyses, utilisation, développement…), le CTCM a pour missions essentielles le partage des expériences nationales et européennes, ainsi que le pilotage des sous-groupes de travail dont les études portent principalement sur l’évaluation et le suivi des méthodes d’évaluation.

Organisation

Président du CTCM : Alain QUIGNARD (IFPEN)

Les sociétés membres du CTCM sont les suivantes :

  • AFTON, BASF, FEV, IESPM, IFPEN,
  • INNOSPEC, LUBRIZOL, MOTUL, NYCO, groupe PSA, RATP, RENAULT,
  • ROBERT BOSCH, SGS, SNCF, TOTAL, VOLVO

Activités

L'utilité du CTCM

Les méthodes d’essai créées par le CTCM sont des outils fiables et régulièrement utilisés par l’industrie pour évaluer la performance des carburants pour moteurs à combustion interne.

Elles ont été créées dans le souci permanent d'offrir à l’utilisateur final - l’automobiliste - des produits de qualité, validés par un ensemble d’essais normalisés, pertinents, fiables et reconnus par toute l’industrie automobile et pétrolière.

Les principales méthodes utilisées permettent d'évaluer l'influence de la qualité des carburants ou des additifs sur les performances des moteurs. C'est ainsi que le catalogue GFC-CTCM propose des réflexions ou des méthodes d'essai sur les phénomènes suivants :

  • encrassement des injecteurs et autres composants,
  • phénomènes d’oxydation,
  • usure de certains organes mécaniques (pompe d’injection…),
  • agrément de conduite, à froid ou à chaud, des véhicules essence ou diesel.

La naissance d'une méthode d'essai

La création d’une méthode d’essais est avant tout motivée par la volonté de reproduire – à moindre coût, un phénomène identifié ou pressenti sur moteur en service. Ceci peut s’avérer nécessaire à la suite d’un problème observé en utilisation, ou bien lors du développement de nouvelles technologies moteurs, dont on veut évaluer la sensibilité aux propriétés et à la qualité des carburants.

Un groupe de travail, dit d’investigation, peut donc être constitué, afin de documenter le problème, en faire une synthèse et évaluer le besoin de création d’une méthode d’essai spécifique. Dans le cas où ce besoin serait clairement établi, le groupe devient un groupe de projet, qui est investi du rôle de développement de la méthode d’essai susceptible de reproduire le phénomène.

Le produit final du groupe de travail est la méthode d’essai prête à l’emploi, validée par des essais inter-laboratoires, qui auront démontré la validité statistique (discrimination, répétabilité, reproductibilité) des résultats obtenus.

Après validation de cette méthode, le groupe acquiert le titre de groupe de surveillance, et il est alors chargé de l’organisation d’essais circulaires réguliers, afin de suivre de près, pendant la vie de la méthode, ses caractéristiques de précision et de pertinence.

C’est aussi le groupe de surveillance qui peut organiser des campagnes d'exploitation de la méthode par exemple pour caractériser un marché et statuer sur l’obsolescence d’une méthode et décider de son retrait du catalogue (pièces devenues introuvables, perte de représentativité…).

Le développement d'une méthode d'essai

Quand la première version de la méthode d’essai est finalisée et que la campagne d’essais circulaires est prête à être engagée la méthode est dite expérimentale, et elle reçoit le statut "X". Quand cette campagne est conclue et si les résultats se sont avérés de bonne qualité et d’une précision acceptable, la méthode est dite tentative, et reçoit le statut "T". Le statut "A", comme approuvée, n’est obtenu qu’après la réalisation d’essais circulaires, donnant une bonne reproductibilité définie avec la participation des statisticiens du GFC.

Quand la méthode d’essai n’est plus utilisée ou devient obsolète, elle perd la reconnaissance officielle du GFC.

Méthodes

Les travaux les plus récents du CTCM ont porté sur les thèmes suivants:

  • Pouvoir lubrifiant des gazoles : Applicabilité et reproductibilité de la méthode HFRR.
  • Caractérisation de la stabilité basse température de gazoles actuels : Forum d'échange des plaintes clientèles et des modifications observées en terme de qualité de carburants. Une étude sur le stockage long terme est lancée.
  • Guide de bonnes pratiques pour le contrôle et le traitement de la contamination par les microorganismes : un document est publié sous la référence GFC-CA-46-A-15et peut être commandée dans la rubrique "méthodes du site"
  • Caractérisation de l’efficacité des additifs anti oxydants : une nouvelle méthodologie permettant de déterminer la position d'un additif anti oxydant par rapport à un autre et le BHT a été créée ; cette méthode GFC-CA-42-X-11 est en cours de finalisatione et sera bientôt disponible  
  • Impact de la volatilité de l’essence sur l’agrément de conduite des véhicules à froid et à chaud : Ces travaux ont récemment été repris dans le cadre d’une étude très complète (plus de 250 essais véhicules sur bancs à rouleaux) réalisée avec le CONCAWE (CONservation of Clean Air and Water in Europe), consortium chargé des études environnementales concernant l’industrie pétrolière.
  • Évaluation du démarrage à froid des véhicules diesels : Les contraintes d'émissions des polluants associés à la nécessaire baisse de la consommation entraînent un accroissement de la problématique du Démarrage à Froid. Une méthodologie liée à cette problématique a été créée sous la référence GFC CA-39-T-13. Dans le consortium H2020 de la commission européenne cette méthodologie est proposée.
  • A chaque réunion une place importante et réservée aux échanges sur les problématiques terrain et les qualités carburants principalement en Europe.

Comité Technique Autres Fluides

Présentation

Président: par intérim Claude DELARUE (GFC)
Vice président : M. Ralf Strauss (BASF-D)

Depuis 1980, un groupe de travail du GFC, au sein du CTLM (Comité Technique Lubrifiants Moteurs), a mis au point des méthodes d’essais sur les Liquides de Refroidissement. Un recueil a été publié en 1990 : GFC-L-100-A-90, « Liquides de Refroidissement pour Moteurs à Combustion Interne », contenant 8 méthodes au statut « Approuvé ». Leur répétabilité et leur reproductibilité étant parfaitement définies, ces méthodes ont été transmises au BNA (Bureau de Normalisation de l’Automobile), et ont largement contribué à l’élaboration de la première Norme Française sur les Liquides de Refroidissement : NF-R-15-601.

Présentation

En 1991, le Comité Technique Autres Fluides proprement dit a été créé, et a repris l’activité du groupe de travail du CTLM en l’élargissant au-delà des Liquides de Refroidissement. Intégré en 1996 au sein du CEC en tant que Fluids Special Group (FSG), le CTAF a poursuivi ses travaux dans le cadre du comité ECTC (Engine Coolants Technical Committee) jusqu’en 2001.

Suite à la réunion du 20 avril 2001, l’ECTC ne disposant plus de la dynamique suffisante pour poursuivre ses travaux, au sein du nouveau CEC, le groupe a réintégré le GFC en conservant ses membres européens (français, allemands, belges, espagnols, anglais, ...).

Aujourd’hui, le CTAF compte une quinzaine de participants, et ses membres se réunissent 2 à 3 fois par an. Ce nombre est en croissance depuis 2001, et le CTAF reste un groupe de travail à vocation européenne. L’activité du CTAF porte principalement sur les liquides de refroidissement. À ce jour, certaines des méthodes de 1990 ont déjà été retravaillées, et les autres seront révisées prochainement. À cela s’ajoutent de nouvelles méthodes directement issues du travail du GFC.

Activités

Le CTAF a plusieurs missions au sein du GFC ; il s’agit principalement de :

  • Créer ou développer, sur le thème des fluides automobiles (hors huiles, graisses et carburants), des méthodes d’essais françaises, pouvant être portées au niveau européen .
  • Permettre, grâce à des contacts réguliers, des échanges de vues techniques entre les constructeurs, les industries chimiques, les fabricants de fluides et les utilisateurs.
  • Promouvoir les méthodes validées auprès des organismes de normalisation (AFNOR, BNA,...).
  • Assurer la pertinence et la pérennité des méthodes validées grâce à des Comités de Surveillance et des révisions périodiques.

Les principaux sujets sont :

  • Mesures physico-chimiques
  • Évaluation de la performance
  • Tests de compatibilité
  • Appui technique du BNA pour la refonte de la norme AFNOR NF R 15-601 sur les liquides de refroidissement

Création de 2 groupes de travail en 2005

  • Laves Glaces - piloté par intérim par Claude DELARUE (groupe fermé en 2019)
  • Lavage carrosserie de véhicules  piloté par Mme Emilie REY (groupe fermé en 2011)

Création d'un groupe de travail en 2011

  • Liquide de frein - pilote par Mme Annabelle CHARTIER :  (groupe fermé en 2015) simple veille de l'activité ISO

Méthodes

Il y a actuellement 14 méthodes valides proposées dans la rubrique « Méthodes » de ce site

Voir les méthodes